Virtualisation intelligente des PC de bureau

Réduisez la complexité informatique et répondez aux besoins des utilisateurs finaux avec moins de périphériques physiques grâce à l'approche IDV (Virtualisation intelligente des PC de bureau) de la gestion des clients légers.

Points essentiels à retenir

  • La virtualisation intelligente des PC de bureau (IDV) est une nouvelle approche de la gestion des clients légers qui optimise le coût total de possession et de rationalisation.

  • L'IDV place le calcul haute performance au même endroit physique que les utilisateurs, soutenu par une gestion centralisée dans les centres de données principaux.

  • En dépendant moins de la connectivité Internet, l'IDV contribue à renforcer la sécurité et à promouvoir la disponibilité du système.

author-image

Par

Qu'est-ce que la virtualisation intelligente des PC de bureau ?

Du monde universitaire au secteur bancaire et au-delà, les services informatiques cherchent des moyens de maîtriser la complexité et de réduire les coûts. Pour ce faire, ils cherchent des moyens de gérer moins de périphériques clients tout en prenant en charge un grand nombre d'utilisateurs, notamment dans des applications telles que les laboratoires informatiques des établissements d'enseignement, les centres d'appels des entreprises ou les guichets bancaires.

La virtualisation intelligente des PC de bureau (IDV) est un nouveau modèle de gestion des clients légers et de fourniture d'environnements informatiques virtualisés permettant aux services informatiques de prendre en charge le même nombre d'utilisateurs finaux tout en réduisant le nombre de périphériques déployés. Ce modèle utilise des dispositifs PC haute performance qui sont physiquement situés au même endroit que les utilisateurs, en plus de la virtualisation contrôlée au niveau du serveur pour la gestion globale, afin de fournir des environnements informatiques virtualisés. Trois terminaux utilisateurs peuvent être pris en charge par le même PC haute performance de la salle, chacun utilisant ses propres périphériques d'entrée, d'affichage et audio. Lorsqu'il s'agit de cas d'utilisation qui exigent une prise en charge simultanée de plus de 30 utilisateurs, cela permet au service informatique de réduire considérablement les exigences de gestion.

Contrairement à l'approche traditionnelle de l'infrastructure virtuelle de PC de bureau (VDI), l'IDV utilise des ressources informatiques puissantes par le biais d'une couche de virtualisation contrôlée par le centre de données qui exécute des machines virtuelles (VM) à l'emplacement de l'utilisateur final. Les ressources sur site travaillent conjointement avec le centre de données central pour approvisionner les machines virtuelles, synchroniser les images système et permettre une gestion simplifiée. Intel permet la virtualisation d'E/S single-root (SR-IOV) pour que les composants matériels des PC à hautes performances puissent être facilement partagés entre les VM des utilisateurs finaux.

Caractéristiques de l'IDV

  • Gestion centrale, exécution locale : Le modèle IDV fait référence à un centre de données central, puis place les ressources informatiques au même endroit que les utilisateurs. Les ressources locales contribuent à améliorer l'expérience de l'utilisateur.
  • Imagerie : Grâce à l'approche IDV, les services informatiques peuvent gérer et déployer à distance des images de machines virtuelles sur des dispositifs informatiques distribués et performants.
  • Gestion native des dispositifs : L'IDV permet au personnel informatique d'exploiter les ressources matérielles indépendamment du système d'exploitation afin de garantir une plateforme informatique robuste et de gagner en flexibilité.

Avantages de l'IDV

L'IDV offre des avantages clés aux organisations qui cherchent à contrôler les coûts et à rationaliser la gestion d'un grand nombre de dispositifs d'utilisateurs finaux.

TCO inférieur

En simplifiant la gestion, en optimisant l'utilisation des ressources des centres de données et en permettant à plusieurs utilisateurs d'exploiter le même dispositif informatique, l'IDV contribue à contrôler le coût total de possession (TCO). Cela se fait en réduisant le nombre d'appareils d'utilisateurs finaux qui doivent être pris en charge, en permettant une gestion informatique centralisée et en nécessitant moins de ressources de centre de données que la VDI traditionnelle.

Complexité réduite

La gestion centralisée à partir du centre de données central permet au service informatique de déployer facilement de nouvelles images système et d'administrer les appareils selon les besoins, quel que soit l'emplacement physique des appareils. Prendre en charge moins de dispositifs finaux permet de simplifier et de rationaliser les opérations informatiques.

Sécurité renforcée

Avec moins de données en transit sur Internet, l'IDV aide les organisations à réduire les risques et l'exposition à la sécurité.

VDI Vs. IDV

Dans le modèle traditionnel d'infrastructure de PC de bureau virtuel, les machines virtuelles s'exécutent dans un centre de données physiquement éloigné des utilisateurs. Les utilisateurs utilisent généralement des appareils clients légers dotés d'une puissance informatique embarquée minimale pour accéder à leur environnement virtualisé et effectuer leurs tâches quotidiennes.

Dans le modèle IDV, les VM s'exécutent sur des PC très performants situés au même endroit que les utilisateurs, alimentés par la couche de virtualisation du serveur central. Les utilisateurs accèdent à ces environnements via des écrans et des périphériques d'entrée connectés. Les appareils clients peuvent également fonctionner hors ligne dans le modèle IDV, ce qui garantit que les utilisateurs peuvent accéder aux ressources informatiques même si la connectivité Internet n'est pas disponible. En outre, comme moins d'informations sont transmises par différents réseaux informatiques, l'IDV offre également une sécurité accrue.

En déplaçant les ressources nécessaires à la VM hors du centre de données, l'IDV contribue à optimiser l'utilisation des ressources du centre de données tout en offrant une expérience utilisateur supérieure, plus rapide et plus réactive. Et comme les composants de virtualisation distribués sont gérés par un serveur central, le service informatique peut toujours facilement approvisionner et contrôler les environnements des utilisateurs finaux à distance.

Où peut-on utiliser l'IDV ?

L'IDV est bien adapté aux environnements qui exigent un support simultané pour de nombreux utilisateurs, tels que :

  • Laboratoires d'informatique éducative et salles de classe
  • Salles de formation
  • Centres d'appels
  • Centres d'analyse des données et de conception professionnelle
  • Guichets bancaires
  • Bureaux d'accueil des télécommunications
  • Centres de gestion des opérations

Essentiellement, lorsqu'il y a beaucoup d'utilisateurs finaux et que le département informatique veut, ou doit, réduire considérablement le temps de gestion, les exigences et les coûts, c'est une solution viable.

Questions-Réponses

Qu'est-ce que la virtualisation des PC de bureau ?

La virtualisation des PC de bureau dissocie l'environnement informatique et les systèmes d'exploitation d'un utilisateur final de son appareil physique.

Quelle est la différence entre la VDI et l'IDV ?

Dans le modèle VDI traditionnel, les machines virtuelles de l'utilisateur final fonctionnent dans un environnement de centre de données et sont accessibles à distance. Dans le modèle IDV, le centre de données central est utilisé pour provisionner les VM et gérer les dispositifs sur site ; les PC de bureau virtuels s'exécutent sur des PC hautes performances situés dans le même lieu physique que les utilisateurs. La VDI est complètement dépendante de la connectivité au centre de données pour fonctionner, mais la VDI ne nécessite la connectivité au centre de données que pour la configuration initiale, le provisionnement et le chargement des images.

Quels sont les avantages de la virtualisation des PC de bureau ?

La virtualisation des PC de bureau permet de réduire le coût total de possession et la complexité, car les services informatiques doivent gérer moins d'appareils d'utilisateurs finaux. La gestion et le déploiement des images à partir d'une interface centrale permettent d'améliorer la productivité du personnel et de réduire les coûts opérationnels globaux.