Unités de stockage HDD vs SSD pour le jeu : comment choisir le bon stockage - Intel

Avoir le bon stockage peut avoir un impact sérieux sur votre expérience de jeu. Ce guide couvre ce que vous devez savoir pour choisir votre prochaine solution de stockage.12

Bien que le CPU et le GPU soient les matériels les plus souvent évoqués dans le contexte des jeux, votre choix de stockage peut également avoir un impact sérieux sur votre expérience de jeu et sur les performances du système dans son ensemble.

Les jeux PC modernes utilisent à la fois de la mémoire (RAM) et des unités de stockage permanentes pour charger les nombreux éléments nécessaires au bon fonctionnement d'un jeu. Si le disque de stockage est incapable de rendre ces ressources disponibles aussi rapidement que le système en a besoin, il peut y avoir des problèmes comme des saccades dans le jeu ou des temps de chargement plus longs.

Mais avec autant d'options de stockage sur PC, choisir la bonne solution de stockage pour votre PC de jeu ne semble pas toujours évident. Bien qu'il y ait d'autres facteurs à prendre en compte, comme le facteur de forme et la capacité, la discussion a tendance à se concentrer sur les disques durs par rapport aux unités de stockage SSD pour les jeux.

Le stockage lent peut également avoir un impact négatif sur l'ensemble du système. De votre système d'exploitation à votre navigateur Internet, tout sera affecté s'il fonctionne au ralenti. Plongeons dans cet élément important et découvrons comment choisir le meilleur stockage pour votre système.

Unité de stockage SSD vs disque dur

Les unités de stockage des PC modernes se divisent généralement en deux catégories : les disques statiques à semiconducteurs (SSD) ou les disques durs (HDD). Les deux se présentent sous différentes formes et capacités. D'une manière générale, les unités de stockage SSD ont tendance à avoir des vitesses de transfert plus élevées et des temps d'accès plus faibles (c'est-à-dire une latence), ce qui équivaut à de meilleures performances, mais aussi à un coût plus élevé par rapport à un disque dur de capacité similaire.

Les différences entre ces deux options de stockage illustrent l'une des plus importantes distinctions sur le marché du stockage moderne : les performances et la capacité. L'espace de stockage, ou capacité, continue d'être une priorité à mesure que la taille des fichiers augmente, mais la rapidité avec laquelle votre système peut accéder à ces données est également un facteur clé.

Trouver l'équilibre idéal entre ces deux facteurs est la clé pour trouver la bonne solution de stockage pour votre système, tout comme comprendre les différences fondamentales entre les options disponibles.

Commençons par décomposer la façon dont les vitesses de stockage sont mesurées.

Vitesses de lecture/écriture

Il existe un certain nombre de mesures permettant de juger des performances d'un périphérique de stockage, mais la plus courante est la vitesse de lecture/écriture. Cette mesure fait référence à la vitesse à laquelle une unité de stockage SSD ou un HDD peut lire et/ou écrire des données. Il s'agit d'un chiffre utile, mais il faut faire une distinction importante lorsqu'on compare les vitesses de lecture/écriture.

Si les données se trouvent sur le disque dans un ordre séquentiel, il est plus facile pour le périphérique de stockage d'y accéder rapidement. Si les données sont situées dans des blocs aléatoires sur tout le disque, la lecture/écriture prendra plus de temps. C'est pourquoi les vitesses de lecture/écriture séquentielles ont tendance à être plus élevées que les vitesses de lecture/écriture aléatoires, et pourquoi la vitesse de lecture/écriture séquentielle est souvent utilisée en référence aux performances d'un disque de stockage.

Les deux peuvent être des mesures utiles, mais pour la charge de travail moyenne des consommateurs, y compris les jeux, les performances aléatoires ont tendance à être plus étroitement alignées sur les performances du monde réel.

Qu'est-ce qu'une unité de stockage SSD ?

Une unité de stockage SSD utilise une mémoire flash NAND ou un support Xpoint 3D pour stocker les données, par opposition à la rotation physique des disque d'un HDD. Les unités de stockage SSD ne comportent aucune pièce mobile et sont généralement plus silencieuses, plus légères et plus durables que leurs homologues mécaniques.

Ces caractéristiques ont rendu les unités de stockage SSD idéales pour les PC portables, mais en raison des vitesses de lecture et d'écriture plus rapides et de la latence plus faible qu'offre le stockage avec la technologie SSD, les unités de stockage SSD sont actuellement présentes dans la plupart des systèmes de bureau également. Les unités de stockage SSD sont de plus en plus répandues en tant qu'options de stockage primaire, et cela inclut les systèmes axés sur les jeux.

SATA III vs NVMe*

L'une des caractéristiques déterminantes d'une unité de stockage SSD est la façon dont elle communique avec le PC. Les deux technologies de communication que vous êtes le plus susceptible de rencontrer lorsque vous recherchez une unité de stockage SSD moderne de qualité grand public sont SATA III et NVMe* (Non-Volatile Memory Express).

SATA III est plus ancien et plus largement adopté, tandis que NVMe* est une norme plus récente conçue pour le stockage flash. NVMe* permet un débit plus élevé, une latence plus faible et de meilleures performances dans tous les domaines.

Le principal avantage de SATA III est qu'il est largement pris en charge, même sur les anciennes cartes mères. Les unités de stockage SSD SATA III ont également tendance à être moins chères que les options basées sur la NVMe* lorsque l'on compare des capacités similaires. Une unité de stockage SSD SATA III peut également être beaucoup plus rapide qu'un disque dur sur SATA III, en raison de l'utilisation du stockage flash sur des disques tournants.

NVMe* est un protocole de transfert plus récent conçu spécifiquement pour les supports de stockage à semi-conducteurs comme les SSD. NVMe* utilise PCIe* pour communiquer directement avec le processeur, contrairement à SATA, qui communique via un contrôleur SATA puis le processeur. Cette étape supplémentaire entraîne une latence et est en partie responsable de la performance inférieure de SATA III.

Lorsque vous choisissez entre NVMe* et SATA, vous pouvez être limité par votre matériel. NVMe* devient rapidement la norme en matière de stockage haute performance, mais les anciennes cartes mères et les BIOS peuvent ne pas prendre en charge le nouveau protocole de transfert. Assurez-vous que votre système prend en charge le NVMe* avant de le mettre à niveau. Vous pouvez le faire en consultant les informations de votre carte mère, ou en recherchant les spécifications de votre carte mère en ligne.

Formats des unités de stockage SSD

Les unités de stockage SSD se présentent sous différentes formes, chacune ayant ses propres propriétés. Les différents formats ne sont pas seulement des distinctions physiques ; ils dictent également la manière dont les lecteurs se connecteront et communiqueront avec votre carte mère.

2,5 pouces

Une unité de stockage SSD de 2,5 pouces ressemble à un lecteur mécanique de 2,5 pouces, mais il est nettement plus léger grâce à l'utilisation de mémoire flash au lieu de plaques magnétisées. Les unités de stockage SSD modernes de 2,5 pouces utilisent le protocole de transfert SATA III, ce qui signifie qu'ils sont plus lents (et généralement moins chers) que leurs cousins basé sur NVMe* et nécessitent un câble d'alimentation et de données pour fonctionner.

M.2

M.2 est un format plus récent qui prend la forme d'un petit rectangle fin, souvent comparé à un bâton de gomme. Ils peuvent être de différentes tailles, mais tous nécessitent un emplacement M.2 sur la carte mère afin de communiquer avec le système.

M.2 peut utiliser soit SATA III, soit NVMe* comme protocole de transfert. Cependant, étant donné que SATA III continue de vieillir, NVMe* est susceptible de devenir la norme. Bien que les disques SATA III et NVMe* M.2 se ressemblent fortement, il existe un moyen facile de les distinguer. La clé dorée qui sert de connexion pour le disque est différente : sur un disque SATA M.2, il y a deux encoches, alors qu'un NVMe* M.2 n'en a qu'une.

Les unités de stockage SSD M.2 se branchent directement sur la carte mère via les emplacements M.2, et, qu'ils utilisent l'interface NVMe* ou SATA III, ils ne nécessitent aucun câble pour fonctionner. Les emplacements M.2 peuvent être difficiles à identifier visuellement en raison de leur petite taille. Dans certains cas, notamment si vous utilisez une carte mère de format Mini-ITX, les emplacements peuvent même se trouver à l'arrière ou être cachés sous un bouclier thermique.

Vérifiez la documentation de votre carte mère pour voir si vous avez des emplacements M.2, et où ils se trouvent sur la carte.

AIC

Un autre format que vous pourriez rencontrer est l'unité de stockage SSD Add in Card (AIC). Ces lecteurs utilisent un emplacement PCIe sur la carte mère, qui fournit à la fois l'alimentation et l'accès aux voies PCIe. Cela signifie que l'unité de stockage SSD peut utiliser le NVMe* et les voies PCIe de la carte mère pour communiquer directement avec le système, comme une unité de stockage SSD NVMe* M.2.

Il existe également des cartes AIC qui fonctionnent comme des adaptateurs PCIe vers M.2, idéales pour les utilisateurs qui ne disposent pas d'un emplacement M.2 libre et qui préfèrent utiliser un emplacement PCIe libre à la place.

Il existe également d'autres types d'interface SSD et formats, tels que les unités de stockage SSD U.2 basées sur NVMe*. Elles sont généralement utilisées dans des environnements professionnels/serveurs et ne sont pas aussi courantes dans les jeux.

Qu'est-ce qu'un disque dur HDD ?

Les disques durs sont l'alternative la plus ancienne aux unités de stockage SSD, bien qu'ils soient encore couramment utilisés en raison de leur accessibilité relative.

Un disque dur comporte des supports magnétiques tournants, souvent appelés plateaux, et des têtes de lecture/écriture attachées à un bras qui accède aux données en traversant les plateaux, comme un tourne-disque. La vitesse à laquelle ces plateaux tournent, ou leur "vitesse de broche", est le principal facteur dans la détermination de la vitesse de lecture/écriture, bien qu'il existe d'autres facteurs - comme la densité surfacique - qui entrent également en jeu. La vitesse de broche la plus courante sur les disques durs grand public haute performance est de 7 200 tr/min, ce qui signifie que la rotation de la broche est de 7 200 tours par minute. Cela peut varier de 5 400 à 15 000 tr/min, des régimes plus élevés équivalant généralement à des performances plus élevées.

Comme les unités de stockage SSD, les disques durs varient considérablement en capacité, et il est facile de trouver des disques durs relativement abordables de 10 To ou plus. Cela fait d'eux une option pratique pour les personnes qui recherchent une capacité plus élevée plutôt que des vitesses élevées.

Les disques durs d'ordinateur de bureau grand public se présentent sous deux formats : les lecteurs 3,5 pouces ou 2,5 pouces. Les deux utilisent le protocole de transfert SATA III, ainsi qu'un connecteur SATA, tout comme une unité de stockage SSD SATA III de 2,5 pouces. Les disques durs HDD sont moins durables qu'une unité de stockage SSD en raison des processus mécaniques délicats et de nombreuses pièces mobiles.

Les disques durs HDD sont généralement plus lents que les SSD en raison de la latence qui résulte de leur conception mécanique et du fait que la plupart utilisent SATA III. Si vous choisissez d'en utiliser un, la mémoire Intel® Optane™ est un accélérateur système qui précharge l'accès aux applications et fichiers fréquemment utilisés. Lorsqu'elle est associée à un disque dur HDD, la mémoire Intel® Optane™ peut réduire les temps d'accès et améliorer les vitesses de transfert, offrant une expérience de type SSD. Cette technologie peut servir de pont entre les grandes capacités disponibles avec des disques durs abordables et les performances plus rapides d'une unité de stockage SSD.

La meilleure solution de stockage de jeux

Comment choisir entre un disque dur HDD et une unité de stockage SSD ?

Si votre priorité est la performance, la réponse courte est une unité de stockage SSD NVMe*. Ces disques sont capables de vitesses de lecture/écriture vraiment exceptionnelles et d'une faible latence, bien au-delà de tout ce qu'un disque SATA pourrait atteindre. Cela signifie un chargement extrêmement rapide de votre système d'exploitation, de vos jeux et de tout autre fichier installé sur ces disques.

Si NVMe* n'est pas une option, en raison de limitations matérielles ou du prix, les unités de stockage SSD basées sur SATA offrent toujours les vitesses plus élevées offertes par les supports à semi-conducteurs avec une latence plus faible que les disques mécaniques. Cela peut être un excellent moyen de passer à une unité de stockage SSD sans payer un NVMe* premium.

Les unités de stockage SSD sont plus abordables que jamais, mais il est toujours difficile de battre un disque dur au prix par Go. C’est pourquoi la combinaison des hautes performances d’une unité de stockage SSD et des capacités élevées des disques durs peut être une solution de stockage efficace.

En utilisant une unité de stockage SSD pour votre système d'exploitation et les fichiers et jeux les plus couramment utilisés, vous bénéficiez de vitesses nettement plus rapides avec les données que vous utilisez le plus. Lorsqu'il est associé à un disque dur pour stocker des fichiers plus volumineux ou des fichiers auxquels vous n'accédez pas aussi régulièrement, vous obtenez le meilleur des deux mondes.

Alors, combien d'espace de stockage un PC de jeu devrait-il avoir ? Cela dépend de la façon dont vous utilisez votre PC, mais une unité de stockage SSD de 256 Go pour votre lecteur principal qui contient votre système d'exploitation et les programmes les plus fréquemment utilisés associés à un lecteur de stockage secondaire de 1 To devrait être un minimum confortable. Une configuration plus généreuse pour un PC de jeu serait une unité de stockage SSD NVMe* de 1 To, potentiellement associée à un disque dur de 3 To à 7200 tr/min pour un large espace de stockage de sauvegarde.

Votre solution de stockage peut être légèrement différente en fonction de facteurs tels que le budget, le matériel et la façon dont vous utilisez votre système. Peu importe ce que vous choisissez, comprendre l'impact qu'une solution de stockage rapide et fiable peut avoir est une étape importante vers la mise en place du PC de jeu idéal.

Infos sur le produit et ses performances

1

Les fonctionnalités et avantages des technologies Intel® dépendent de la configuration du système et peuvent nécessiter du matériel et des logiciels compatibles, ou l'activation de services. Les résultats varient selon la configuration. Aucun produit ou composant ne saurait être totalement sécurisé en toutes circonstances. Pour plus de détails, contactez le fabricant ou le vendeur de votre système ou rendez-vous sur https://www.intel.fr.

2Intel, le logo Intel et Core sont des marques commerciales d'Intel Corporation ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Les autres noms et marques peuvent être revendiqués comme la propriété de tiers. © Intel Corporation