Comment corriger une utilisation élevée du processeur

Points forts :

  • Processeur

  • Gestionnaire des tâches

  • Pilotes

BUILT IN - ARTICLE INTRO SECOND COMPONENT

Un processus consomme-t-il presque toutes les ressources de votre processeur ? Voici comment remédier à une utilisation élevée du processeur.

Le processeur (unité centrale de traitement, CPU) constitue le cerveau d'un PC. Tous les principaux composants du système, tels que la carte graphique et la RAM, reposent sur les instructions du processeur. Un processeur fonctionnant correctement est donc un élément essentiel de chaque PC de jeu.

Quand un jeu s'arrête par à-coups ou tombe en panne, si les applications ouvertes cessent de réagir aux nouvelles entrées, ou si les programmes s'ouvrent extrêmement lentement, une utilisation anormalement élevée du processeur peut en être la cause. Passons en revue les étapes de correction d'une utilisation élevée du processeur sous Windows* 10.

1. Redémarrer

Première étape : enregistrez votre travail et redémarrez votre PC. L'option « Arrêter puis redémarrer » est un conseil de dépannage classique et à juste titre. Cela peut résoudre le problème, surtout si une longue période s'est écoulée depuis le dernier redémarrage. Un redémarrage peut effacer les fichiers temporaires et éventuellement résoudre le ralentissement des processus à long terme.

2. Terminer ou redémarrer les processus

Ouvrez le Gestionnaire des tâches (CTRL+MAJ+ÉCHAP). Si un programme présente une augmentation de l'utilisation du processeur même après un redémarrage, le Gestionnaire des tâches est l'une des méthodes les plus simples pour le repérer.

Notez que les programmes en plein écran tels que les jeux peuvent parfois prendre le pas sur le Gestionnaire des tâches (en le cachant derrière leur propre fenêtre). Pour éviter cela, cliquez sur « Options » dans la barre de menu supérieure, puis sélectionnez « Toujours visible ». Si vous disposez d'un second moniteur, vous pouvez également y faire glisser la fenêtre du Gestionnaire des tâches.

Lorsque vous êtes dans le Gestionnaire des tâches, cliquez sur l'onglet Processus en haut. Cliquez sur « Plus de détails » en bas de cet onglet pour afficher les processus Windows en arrière-plan. Recherchez la colonne « Processeur » vers le haut de l'onglet Processus et cliquez dessus pour trier selon l'utilisation du processeur :

Vous pouvez vous attendre à une utilisation élevée du processeur lorsque vous jouez à certains jeux, exécutez une application de montage vidéo ou de streaming, effectuez une analyse antivirus ou jonglez avec de nombreux onglets de navigateur. Si vous êtes confronté à ce type de situation d'utilisation intensive quotidienne du processeur, fermez tous les programmes en arrière-plan et les onglets que vous n'utilisez pas, puis revenez au Gestionnaire des tâches et vérifiez si la situation a changé.

Il est important de se rappeler qu'une utilisation intensive du processeur peut être normale en multitâche. Les processeurs modernes gèrent le multitâche en répartissant les processus entre plusieurs cœurs de processeur, qui fonctionnent simultanément avec différents jeux d'instructions. La technologie Intel® Hyper-Threading va encore plus loin, en créant plusieurs « threads » d'exécution dans chaque cœur, chacun gérant différents processus. Si l'utilisation du processeur par un programme intensif tel qu'Adobe Premiere est élevée, il se peut qu'il utilise efficacement les cœurs de processeur disponibles, tout simplement.

La technologie Intel® Turbo Boost peut également vous aider à traiter des charges de travail lourdes en augmentant dynamiquement la fréquence du processeur. La famille de processeurs Intel® Core™ série X dispose d'un autre outil permettant d'éviter les ralentissements, car sa technologie Intel® Turbo Boost Max 3.0 attribue automatiquement les tâches les plus importantes aux cœurs des processeur les plus rapides, tout en augmentant la fréquence de ces cœurs.

Ces technologies processeur peuvent augmenter considérablement la vitesse du multitâche et de l'utilisation de programmes lourds, mais des situations d'utilisation anormale du processeur peuvent encore survenir. Si vous voyez un processus d'arrière-plan avec un nom tel que Runtime Broker, Windows Session Manager ou Cortana en haut de la colonne Processeur lorsque vous atteignez 100 % d'utilisation du processeur, vous avez un problème.

Ces processus Windows sont conçus pour utiliser très peu de la puissance de traitement ou de la mémoire dans des circonstances normales. Vous les verrez souvent avec 0 % ou 1 % d'utilisation dans le Gestionnaire des tâches. Lorsque votre PC est au ralenti, tous ces processus utilisent généralement moins de 10 % de la capacité du processeur. Toutefois, un comportement inattendu ou défaillant, par exemple un processus Windows tentant encore et encore d'effectuer une nouvelle recherche qui a été désactivée ailleurs, peut parfois entraîner l'épuisement de la quasi-totalité des ressources du système.

Une fois que vous avez ouvert le Gestionnaire des tâches et que vous avez trouvé le processus utilisant de manière inattendue une grande partie du processeur, effectuez une recherche en ligne pour l'identifier. Vous ne devez pas arrêter un processus tel que explorer.exe (qui gère de nombreux éléments graphiques comme le bureau et le menu Démarrer) ou winlogon.exe (tâches de démarrage et écran CTRL+ALT+SUPPR), sauf si vous avez une bonne raison.

Lorsque vous avez identifié le processus comme non essentiel (et, une fois encore, vérifié que vous avez enregistré tout ce sur quoi vous étiez en train de travailler), cliquez sur le processus pour le sélectionner, puis cliquez sur Terminer le processus en bas à droite du Gestionnaire des tâches. La fonction Terminer le processus entraîne l'arrêt du programme sans enregistrer.

3. Mettez les pilotes à jour

Si un processus utilise encore une trop grande partie du processeur, essayez de mettre à jour les pilotes. Les pilotes sont des programmes contrôlant des périphériques particuliers connectés à la carte mère. La mise à jour des pilotes peut éliminer les problèmes de compatibilité ou les bogues augmentant l'utilisation du processeur.

Ouvrez le menu Démarrer, puis Paramètres. Cliquez sur Mises à jour et sécurité, puis sur le bouton « Rechercher les mises à jour ». Ceci mettra à jour les pilotes essentiels. Les fabricants de cartes graphiques fournissent également des utilitaires (tels que NVIDIA GeForce Experience pour les GPU) pouvant améliorer les performances globales lors des jeux.

Certains bogues rares peuvent également être corrigés en mettant à jour la version du BIOS. Le BIOS (Basic Input Output System) est un micrologiciel installé sur la carte mère qui envoie des instructions aux autres composants de l'ordinateur au démarrage. Comme la mise à jour du BIOS n'entraîne généralement pas d'amélioration des performances (et peut créer de nouveaux problèmes), n'effectuez cette opération que si vous avez identifié le bogue entraînant une utilisation élevée du processeur et que vous avez trouvé une mise à jour du BIOS le résolvant directement.

Vous pouvez mettre à jour le BIOS automatiquement à l'aide d'un utilitaire fourni par le fabricant de la carte mère, ou manuellement, en accédant à la page Web du fabricant. Commencez par rechercher le modèle de la carte mère et le numéro de version du BIOS, puis rendez-vous sur le site Web du fabricant, cliquez sur « Assistance », puis sur « BIOS » pour trouver les mises à jour appropriées.

Vous ne savez pas quelle carte mère vous possédez ? Cliquez sur le bouton Démarrer, puis saisissez « Informations système » et cliquez sur ce programme lorsqu'il s'affiche.

Consultez les champs « Fabricant du système », « Modèle du système » et « Version du BIOS/Date » de la fenêtre Informations système pour trouver la carte mère. (Par exemple, une carte Z170X de GIGABYTE.)

Vérifiez à nouveau le numéro de version pour vous assurer que vous n'êtes pas déjà à jour. Si ce n'est pas le cas, téléchargez et installez la nouvelle version du BIOS, redémarrez et vérifiez à nouveau le Gestionnaire des tâches pour voir si le problème persiste.

4. Rechercher des programmes malveillants

Si le problème persiste, il est possible qu'il soit causé par un programme malveillant se faisant passer pour un processus Windows normal. Certains programmes malveillants utilisent la bande passante du processeur et du processeur graphique à des fins différentes (par exemple, recherche de cryptomonnaie) tout en apparaissant dans le Gestionnaire des tâches sous un nom connu comme « Cortana.exe » ou « Runtime Broker ».

Lancez une analyse complète avec le programme antivirus de votre choix pour le vérifier. L'analyse de sécurité hors ligne fournie gratuitement par Windows Security (s'exécutant dans la barre des tâches ou les paramètres Windows) est une bonne option.

5. Options d'alimentation

Certains paramètres d'alimentation peuvent réduire la vitesse du processeur, que vous soyez sur un PC portable ou de bureau. Vérifiez les options d'alimentation en cliquant sur le menu Démarrer et en tapant « Modifier le mode de gestion d'alimentation ». Une fois ouvert, cliquez sur « Options d'alimentation » dans la barre d'adresse en haut de la fenêtre. Cet écran devrait s'afficher :

Cliquez sur « Afficher les modes supplémentaires », puis activez un mode sans économie d'énergie.

Ouvrez à nouveau le Gestionnaire des tâches pour voir si l'utilisation du processeur revient à la normale.

6. Trouver des conseils spécifiques en ligne

De nombreux processus différents peuvent être responsables d'une utilisation élevée du processeur et il n'existe pas de solution unique. Pour trouver des conseils spécifiques, obtenez le nom du processus à partir de l'onglet Processus ou Détails (une vue plus spécifique) du Gestionnaire des tâches, puis recherchez en ligne les fils d'assistance sur le sujet.

Si vous ne trouvez pas de résultats pour votre requête initiale, ajoutez des informations spécifiques qui pourraient vous aider, telles que le modèle du processeur (indiqué à côté de « Processeur » dans Informations système) et les noms d'autres programmes qui semblent être à l'origine du problème. Il est rare de trouver un bogue qui n'a pas encore été abordé dans les forums de matériel et de jeu. Prenez le temps d'essayer quelques recherches différentes.

Vous pouvez trouver des recommandations en ligne pour désactiver des services utilisant la base de données du registre Windows. Il s'agit souvent d'une solution de contournement temporaire, mais utile dans des situations où une correction permanente n'est pas possible. Lisez la suite si vous envisagez cette solution.

Avant d'apporter des modifications au registre, il est essentiel de créer un point de restauration. Cela permet d'enregistrer les paramètres système actuels de l'ordinateur et de les restaurer si vos modifications de registre affectent involontairement la stabilité du système. Pour créer un point de restauration, cliquez sur Démarrer, puis saisissez « Créer un point de restauration ». Vous devez ensuite sélectionner le disque dur et cliquer sur « Configurer ».

Sélectionnez « Activer la protection du système » dans l'écran Protection du système et choisissez l'espace disque que vous souhaitez allouer. La restauration du système doit utiliser au moins 1 Go, mais elle peut être définie pour utiliser seulement 1 % des disques plus volumineux. Toutefois, l'allocation d'espace disque supplémentaire permet à Windows de créer plus de points de restauration avant de supprimer les anciens.

Après avoir cliqué sur Appliquer, revenez à l'écran précédent et appuyez sur le bouton « Créer » pour définir un point de restauration.

Les étapes suivantes varient en fonction du processus affecté, mais n'oubliez pas que si vous apportez des modifications importantes à Windows en fonction de conseils en ligne, vous devez créer un point de restauration comme option de secours.

7. Réinstallation de Windows

Si vous disposez d'un point de restauration avant le début des problèmes de processeur, essayez de l'utiliser. Mais comme Windows désactive la protection du système par défaut, la plupart d'entre nous n'en ont pas.

Dans ce cas, votre dernier recours peut être de réinstaller Windows. Ce processus peut prendre du temps, mais peut également résoudre les problèmes d'utilisation du processeur causés par un logiciel.

La fonction « Réinitialiser ce PC » de Windows 10 désinstalle tous les programmes, mais n'affecte pas les fichiers personnels. Ensuite, vous devez réinstaller tous les programmes autres que Windows que vous utilisez, et vos paramètres dans ces programmes seront perdus, sauf si vous les enregistrez et les sauvegardez. Par sécurité, sauvegardez également tous vos fichiers personnels, que ce soit sur un disque externe ou via des services de stockage dans le Cloud.

Lorsque vous êtes prêt à commencer, cliquez sur le bouton Démarrer et saisissez « Réinitialiser ce PC ». Cliquez ensuite sur « Mise en route ».

Le processus peut durer une heure ou plus. Une fois le processus terminé, vous devez réinstaller les programmes que vous utilisez.

Autres programmes

CPU-Z est un outil fiable pour vérifier les informations générales du processeur et de la carte mère. Après l'installation et l'ouverture, vous verrez les numéros de modèle exacts du processeur et de la carte mère, ainsi que des informations sur les performances. Utilisez ces numéros de modèle pour rechercher en ligne les fils d'assistance liés à l'utilisation du processeur.

Le Gestionnaire des tâches n'est pas le seul moyen de voir ce que font les processus en arrière-plan. Le moniteur de processus consigne non seulement l'utilisation du processeur, mais également l'activité du registre, du système de fichiers et du réseau. Vérifiez l'activité du réseau à l'aide de cet outil si vous pensez qu'un processus peut être malveillant.

De même, Performance Monitor est un outil Windows intégré vous offrant une vue plus détaillée de l'utilisation du processeur par un processus au fil du temps. Pour l'ouvrir, utilisez la touche Windows + R, puis saisissez « perfmon ».

Performance Monitor comporte trop de fonctionnalités avancées pour les décrire ici, mais en résumé, il permet de diviser l'utilisation du processeur en plusieurs catégories par processus et de la surveiller au fil du temps pour un dépannage avancé.

Découvrez d'autres façons d'optimiser votre processeur

Les processeurs sont conçus pour fonctionner en toute sécurité à 100 % d'utilisation du processeur. Cependant, il est préférable d'éviter ces situations lorsqu'elles provoquent un ralentissement perceptible des jeux. Les étapes ci-dessus devraient vous apprendre à corriger une utilisation élevée du processeur et, avec un peu de chance, à résoudre les problèmes ayant un impact trop important sur l'utilisation du processeur et l'expérience de jeu.

Cependant, tous les problèmes de processeur ne peuvent pas être résolus avec des correctifs logiciels. Si le processeur ne parvient pas à suivre le rythme des jeux ou des programmes que vous lui demandez d'exécuter, il est peut-être temps de procéder à une mise à niveau. Les derniers processeurs Intel® optimisent les performances des utilisateurs du multitâche et des joueurs voulant améliorer leur jeu. Examinez l'ensemble de fonctionnalités des derniers processeurs de jeu Intel pour PC portables et PC de bureau pour connaître les mises à niveau disponibles.