Assistance

Vue d’ensemble du pilote de Base Linux igb * et Installation


Dernière révision : 31-May-2016
ID de l'article : 000005767

À l’aide de l’igb * pilote de base Linux pour réseau Intel® Gigabit Ethernet Connections

Le pilote igb prend en charge tous les 82575, 82576, 82580 et I350 équipés des de Connexions réseau Ethernet Intel® Gigabit.

En utilisant le pilote de base igb

Pour plus d’informations relatives aux détails de configuration du pilote, reportez-vous au fichier README situé sur le téléchargement de link ci-dessus.

En bref

Les pilotes de base Linux prennent en charge le 2.4.x, les noyaux 2.6.x et 3.x. Ces pilotes prend en charge pour les systèmes Itanium® 2.

Ces pilotes sont pris en charge uniquement en tant que module chargeable. Intel ne fournit pas appliquer de correctifs à la source du noyau pour permettre la liaison statique des pilotes. Pour toute question sur la configuration matérielle, reportez-vous à la documentation fournie avec votre carte réseau Intel Gigabit. Toutes les configurations matérielles énumérées s’appliquent à une utilisation avec Linux.

Les fonctionnalités suivantes sont maintenant disponibles dans les noyaux pris en charge :

  • Les réseaux VLAN natifs
  • Channel Bonding (agrégation)
  • SNMP

Channel Bonding documentation cna se trouve dans la source de noyau Linux : /documentation/networking/bonding.txt

Le pilote igb prend en charge IEEE 1588 horodatage pour les noyaux 2.6.30 et les versions ultérieures. Un didacticiel de base pour la technologie cna se trouve sur le site web NIST .

Les informations de pilote affichées précédemment dans le système de fichiers /proc ne sont pas pris en charge dans cette version. Vous pouvez également vous cna utiliser ethtool (version 1.6 ou ultérieure), lspci et ifconfig pour obtenir les mêmes informations. Instructions de mise à jour d’ethtool cna se trouve dans la section configurations supplémentaires plus loin dans ce document.

retour au débutback to top

Compilation et installation

Pour compiler un paquetage RPM * binaire de ce pilote, exécutez « rpmbuild - tb igb.tar.gz ».

Remarque
  • Pour la compilation fonctionne correctement, le noyau en cours d’exécution DOIT correspondre à la version et la configuration des sources de noyau installées. Si vous venez de recompiler le noyau, redémarrez le système maintenant.

  • La fonctionnalité RPM a été testée uniquement sur les distributions Red Hat.

 
  1. Déplacez le fichier tar du pilote de base vers le répertoire de votre choix. Par exemple, utilisez « / home/username/igb » ou « / usr/local/src/igb ».

  2. Déballez/décompressez l’archive, où < x.x.x > correspond au numéro de version du fichier tar du pilote :

    TAR zxf igb-< x.x.x >. tar.gz
  3. Passez au répertoire src du pilote, où < x.x.x > correspond au numéro de version du paquetage du pilote :

    CD igb-< x.x.x > /src/
  4. Compilez le module du pilote :

    ' make install '

    Les instructions binaires sont installées comme :

    / lib/modules/< DU NOYAU >/kernel/pilotes/net/igb/igb. [o Ko]

    L’emplacement d’installation listé ci-dessus est l’emplacement par défaut. Cela peut-être être différents pour différentes distributions de Linux.

  5. Chargez le module à l’aide de la commande modprobe ou insmod :

    modprobe igb insmod igb

    Notez que, pour les 2.6 noyaux la commande ' insmod ' cna être utilisée si le chemin d’accès complet du module du pilote est spécifié. Par exemple :

    insmod/lib/modules/< DU NOYAU > /kernel/drivers/net/igb/igb.ko

    Avec les noyaux basés 2,6 également veiller à ce que le plus ancien pilotes igb sont supprimés du noyau, avant de charger le nouveau module :

    rmmod igb ; modprobe igb
  6. Affectez une adresse IP à l’interface en entrant la commande suivante, où < x > est le numéro d’interface :

    ifconfig eth < x >< adresse_IP >
  7. Vérifiez que l’interface fonctionne. Entrez la commande suivante, où < > correspond à l’adresse IP d’un autre ordinateur du même sous-réseau que l’interface est testée :

    ping < adresse_IP >
Remarque

Certains systèmes éprouvent MSI des difficultés et/ou les interruptions MSI-X. Si vous pensez que votre système doit désactiver ce type d’interruption, le pilote cna être construit et installé avec la commande :

# make CFLAGS_EXTRA =-DDISABLE_PCI_MSI install

Normalement, le pilote génère une interruption toutes les deux secondes, si vous cna voir que vous n’êtes plus l’obtention des interruptions dans cat/proc/Interrupts pour l’igb ethX périphérique, puis de cette solution de contournement peut être nécessaire.

 

Pour créer un pilote igb avec DCA :

Si votre noyau prend en charge DCA, le pilote sera build par défaut avec DCA est activé.

retour au débutback to top

- Ces informations, traduites en français, sont le résultat d'une association de traductions humaines et électroniques du contenu originel et vous sont fournies à titre de commodité. Ce contenu vous est fourni à titre informatif seulement et ne saurait être totalement exact ou complet.