Pilote de base Linux* pour connexions réseau Gigabit Ethernet Intel®

Documentation

Installation et configuration

000005480

03/06/2020

Il existe trois pilotes de base Linux* pour connexions réseau Intel® Gigabit :

  • Pilote igb-x.x.x.tar.gz : prend en charge toutes les connexions réseau Gigabit 82575/6, 82580, i350, I354 et I210/I211.
  • Pilote e1000e-x.x.x.x.tar.gz : Prend en charge les cartes réseau Gigabit Intel® PRO/1000 PCI-E (82563/6/7, 82571/2/3/4/7/8/9, or 82583) I217/I218/I219.
  • Pilote e1000-x.x.x.tar.gz : prend en charge la famille de connexions réseau Gigabit Intel® Pro/1000 PCI et PCI-x.

Sélectionnez la version appropriée ci-dessous pour obtenir les consignes de téléchargement et d'installation.

Cliquez sur ou sur la rubrique pour plus d’informations :

Instructions d'installation du pilote de base Linux* igb* pour la connexion réseau Gigabit Ethernet Intel®

Le pilote Linux* igb prend en charge toutes les connexions réseau Gigabit Ethernet Intel® 82575, 82576, 82580, I350, I354 et I210/I211.
Pour plus d'informations sur la configuration du pilote, consultez le fichier Read Me dans l'Espace de téléchargement.

Présentation

Les pilotes de base Linux prennent en charge les noyaux 2.4.x, 2.6.x et 3.x. Ces pilotes incluent la prise en charge des systèmes basés sur le processeur Intel® Itanium® 2.

Ces pilotes sont pris en charge uniquement en tant que modules chargeables. Nous ne fournissons pas de correctifs du noyau source permettant la liaison statique des pilotes. Pour toutes questions concernant la configuration matérielle, reportez-vous à la documentation accompagnant la carte Gigabit Intel. La configuration matérielle décrite ici s’applique uniquement à Linux.

Les fonctionnalités suivantes sont disponibles pour les noyaux pris en charge :

  • Réseaux VLAN natifs
  • Liaison de canaux (agrégation)
  • SNMP

Retrouvez la documentation sur les liaisons de canaux dans la source du noyau Linux : /documentation/networking/bonding.txt.

Le pilote igb prend en charge l’horodatage IEEE 1588 sur les noyaux 2.6.30 et de versions ultérieures. Pour obtenir un didacticiel de base sur la technologie, voir NIST.

Les informations sur le pilote affichées auparavant dans le système de fichiers /proc ne sont pas prises en charge dans cette version. Vous pouvez utiliser les utilitaires ethtool (versions 1.6 ou ultérieures), lspci et ifconfig pour obtenir les mêmes informations.

Compilation et installation

Les étapes ci-dessous nécessitent des privilèges élevés.

Conditions préalables

Plates-formes basées sur Red Hat : CentOS, RHEL ou Fedora

  • yum install gcc make
  • yum install kernel kernel-devel
Plates-formes basées sur Ubuntu et Debian
  • apt-get install linux-headers-$(uname -r)
  • apt-get install gcc make
Il est possible que vous deviez effectuer une mise à jour générale et redémarrer avant les étapes suivantes.
  1. Téléchargez le package igb actuel depuis l'Espace de téléchargement. Placez le fichier tar du pilote de base dans le répertoire de votre choix.
    Par exemple, utilisez /home/username/igb ou /usr/local/src/igb.

  2. Décompressez l'archive, oùest le numéro de version du fichier tar du pilote :

    tar zxf igb-.tar.gz
  3. Passez au répertoire src du pilote, oùest le numéro de version du fichier tar du pilote :

    cd igb-/src/
  4. Compilez le module du pilote :

    make install

    Les instructions binaires sont installées comme suit :

    /lib/modules//kernel/drivers/net/igb/igb.ko

    L'emplacement d'installation indiqué ci-dessus est l'emplacement par défaut. Il peut être différent selon les distributions Linux.

  5. Chargez le module à l'aide de la commande insmod ou modprobe :

    modprobe igb insmod igb

    Notez que pour les noyaux 2.6, la commande insmod peut être utilisée si le chemin d'accès complet du module du pilote est spécifié. Par exemple :

    insmod /lib/modules//kernel/drivers/net/igb/igb.ko

    Pour les noyaux basés sur la version 2.6, assurez-vous également que les anciens pilotes igb sont supprimés du noyau, avant de charger le nouveau module :

    rmmod igb; modprobe igb
  6. Attribuez une adresse IP à l'interface en saisissant ce qui suit, oùest le numéro de l'interface :

    ifconfig eth
  7. Vérifiez que l'interface fonctionne. Entrez ce qui suit, oùest l'adresse IP d'un autre ordinateur sur le même sous-réseau que l'interface testée :

    ping
Remarque

Certains systèmes éprouvent des difficultés à traiter les interruptions MSI et/ou MSI-X. Si votre système a besoin de désactiver ce type d'interruption, le pilote peut être généré et installé avec la commande :

make CFLAGS_EXTRA=-DDISABLE_PCI_MSI install

En temps normal, le pilote envoie une interruption toutes les deux secondes. Si vous n'obtenez plus d'interruptions dans cat /proc/interrupts pour le périphérique ethX igb, cette solution de contournement peut être nécessaire.

Pour créer un pilote igb avec DCA :

Si votre noyau prend en charge DCA, DCA est activé par défaut lorsque le pilote est compilé.

Instructions d'installation du pilote de base Linux* e1000e pour la connexion réseau Gigabit Ethernet Intel®

Le pilote Linux* e1000e prend en charge les cartes réseau Gigabit Intel® PRO/1000 PCI-E (82563/6/7, 82571/2/3/4/7/8/9 ou 82583) I217/I218/I219.

Pour obtenir davantage d'informations sur la configuration du pilote, reportez-vous au fichier Read Me dans l'Espace de téléchargement.

Présentation

Les pilotes de base Linux prennent en charge les noyaux 2.4.x et 2.6.x. Ils incluent la prise en charge des systèmes basés sur le processeur Intel® Itanium® 2.

Les pilotes sont pris en charge uniquement en tant que modules chargeables. Nous ne fournissons pas de correctifs du noyau source permettant la liaison statique des pilotes. Pour toute question concernant la configuration matérielle, reportez-vous à la documentation accompagnant la carte réseau Gigabit Intel®. La configuration matérielle décrite ici s’applique uniquement à Linux.

Fonctionnalités désormais disponibles dans les noyaux pris en charge :

  • Réseaux VLAN natifs
  • Liaison de canaux (agrégation)
  • SNMP

Retrouvez la documentation sur les liaisons de canaux dans la source du noyau Linux : /documentation/networking/bonding.txt.

Cette version ne prend pas en charge les informations du pilote précédemment affichées dans le système de fichiers /proc. Vous pouvez également utiliser les utilitaires ethtool (versions 1.6 ou ultérieures), lspci et ifconfig pour obtenir les mêmes informations.

Remarque La connexion réseau Intel® 82562V 10/100 prend uniquement en charge le 10/100.

Compilation et installation

Les étapes ci-dessous nécessitent des privilèges élevés.

Conditions préalables

Plates-formes basées sur Red Hat : CentOS, RHEL ou Fedora

  • yum install gcc make
  • yum install kernel kernel-devel
Plates-formes basées sur Ubuntu et Debian
  • apt-get install linux-headers-$(uname -r)
  • apt-get install gcc make
Il est possible que vous deviez effectuer une mise à jour générale et redémarrer avant les étapes suivantes.
  1. Téléchargez le package e1000e actuel depuis l'Espace de téléchargement. Placez le fichier tar du pilote de base dans le répertoire de votre choix.
    Par exemple, utilisez /home//e1000e ou /usr/local/src/e1000e.

  2. Décompressez l'archive, oùest le numéro de version du fichier tar du pilote :

    tar zxf e1000e-.tar.gz
  3. Passez au répertoire src du pilote, oùest le numéro de version du fichier tar du pilote :

    cd e1000e-/src/
  4. Compilez le module du pilote :

    make install

    Le fichier binaire s'installe comme suit :

    /lib/modules//kernel/drivers/net/e1000e/e1000e.ko

    L'emplacement d'installation indiqué ci-dessus est l'emplacement par défaut. L'emplacement peut être différent selon les distributions Linux.

  5. Chargez le module à l'aide de la commande insmod ou modprobe :

    modprobe e1000e insmod e1000e
    Remarque Vous pouvez utiliser la commande insmod pour les noyaux 2.6 si vous spécifiez le chemin d'accès complet au module de pilote. Par exemple :

    insmod /lib/modules//kernel/drivers/net/e1000e/e1000e.ko

    Pour les noyaux basés sur la version 2.6, assurez-vous que les anciens pilotes e1000e sont supprimés du noyau, avant de charger le nouveau module :

    rmmod e1000e; modprobe e1000e
  6. Attribuez une adresse IP à l'interface en saisissant ce qui suit, oùest le numéro de l'interface :

    ifconfig eth
  7. Vérifiez que l'interface fonctionne. Entrez ce qui suit, oùest l'adresse IP d'un autre ordinateur sur le même sous-réseau que l'interface que vous testez :

    ping
Remarque

Certains systèmes éprouvent des difficultés à traiter les interruptions MSI et/ou MSI-X. Si votre système doit désactiver ce style d'interruption, compilez et installez le pilote avec la commande :

make CFLAGS_EXTRA=-DDISABLE_PCI_MSI install

En temps normal, le pilote envoie une interruption toutes les deux secondes. Si vous ne voyez plus d'interruptions dans cat /proc/interrupts pour le périphérique ethX e1000e, cette solution de contournement peut être nécessaire.

Instructions d'installation du pilote de base Linux* e1000 pour la connexion réseau Gigabit PCI-X, Intel® PCI

Le pilote Linux* e1000 prend en charge les connexions réseau Gigabit héritées (PCI, PCI-X*).
Pour plus d'informations sur la configuration du pilote, consultez le fichier Read Me dans l'Espace de téléchargement.

Remarque Le pilote e1000 n'est plus pris en charge en tant que composant autonome. Demandez la prise en charge à l'organisme de maintenance de votre distribution Linux*.

Les pilotes de base Linux prennent en charge les noyaux 2.4.x et 2.6.x. Ces pilotes incluent la prise en charge des systèmes basés sur le processeur Intel® Itanium® 2.

Ces pilotes sont pris en charge uniquement en tant que modules chargeables. Nous ne fournissons pas de correctifs du noyau source permettant la liaison statique des pilotes. Pour toutes questions concernant la configuration matérielle, reportez-vous à la documentation accompagnant la carte Gigabit Intel®. La configuration matérielle décrite ici s’applique uniquement à Linux.

Les fonctionnalités suivantes sont maintenant disponibles pour les noyaux pris en charge :

  • Réseaux VLAN natifs
  • Liaison de canaux (agrégation)
  • SNMP

De la documentation concernant la fonctionnalité Channel Bonding est disponible dans la source du noyau Linux : /documentation/networking/bonding.txt

Les informations sur le pilote affichées auparavant dans le système de fichiers /proc ne sont pas prises en charge dans cette version. Vous pouvez aussi utiliser les utilitaires ethtool (versions 1.6 ou ultérieures), lspci et ifconfig pour obtenir les mêmes informations.

Remarque La connexion réseau Intel® 82562V Fast Ethernet PHY 10/100 prend uniquement en charge le 10/100.

Compilation et installation

Les étapes ci-dessous nécessitent des privilèges élevés.

Conditions préalables

Plates-formes basées sur Red Hat : CentOS, RHEL ou Fedora

  • yum install gcc make
  • yum install kernel kernel-devel
Plates-formes basées sur Ubuntu et Debian
  • apt-get install linux-headers-$(uname -r)
  • apt-get install gcc make
Il est possible que vous deviez effectuer une mise à jour générale et redémarrer avant les étapes suivantes.
  1. Téléchargez le package e1000 actuel depuis l'Espace de téléchargement. Placez le fichier tar du pilote de base dans le répertoire de votre choix.
    Par exemple, utilisez /home/username/e1000 ou /usr/local/src/e1000.

  2. Décompressez l'archive, oùest le numéro de version du fichier tar du pilote :

    tar zxf e1000-.tar.gz
  3. Passez au répertoire src du pilote, oùest le numéro de version du fichier tar du pilote :

    cd e1000-/src/
  4. Compilez le module du pilote :

    make install

    Le fichier binaire s'installe comme suit :

    /lib/modules//kernel/drivers/net/e1000/e1000.ko

    L'emplacement d'installation indiqué ci-dessus est l'emplacement par défaut. Il peut être différent selon les distributions Linux.

  5. Chargez le module à l'aide de la commande insmod ou modprobe :

    modprobe e1000 insmod e1000
    Remarque Pour les noyaux 2.6, la commande insmod peut être utilisée si le chemin d’accès complet du module du pilote est spécifié. Par exemple :

    insmod /lib/modules//kernel/drivers/net/e1000/e1000.ko

    Pour les noyaux basés sur la version 2.6, assurez-vous également que les anciens pilotes e1000 sont supprimés du noyau, avant de charger le nouveau module :

    rmmod e1000; modprobe e1000
  6. Attribuez une adresse IP à l'interface en saisissant ce qui suit, oùest le numéro de l'interface :

    ifconfig eth
  7. Vérifiez que l'interface fonctionne. Entrez ce qui suit, oùest l'adresse IP d'un autre ordinateur sur le même sous-réseau que l'interface que vous testez :

    ping

 

Rubrique connexe
Sites Web de fournisseurs de systèmes d’exploitation Linux*