L'impression 3D face à la pandémie

L'impression 3D, souvent considérée comme un simple passe-temps, a pu démontrer sa vraie valeur face à la pandémie mondiale de COVID-19.

Points essentiels à retenir

  • Les premiers jours de COVID-19 ont été marqués par une demande urgente d'un grand nombre de fournitures médicales, allant des équipements de protection individuelle (EPI) aux unités d'isolement.

  • Grâce à son architecture distribuée flexible et rapide, ainsi qu'à sa capacité à exploiter un large éventail de plans accessibles au public, l'impression 3D était idéalement positionnée pour mener la riposte.

  • Au-delà du secteur médical, l'impression 3D a été utilisée pour aider d'autres entreprises à résoudre des problèmes opérationnels.

author-image

Par

Malgré son puissant potentiel, la fabrication additive (autrement appelée impression 3D) était souvent considérée comme l'apanage des amateurs. Utile pour la fabrication de modèles et les projets personnels, mais d'un intérêt limité. Si les médias ont souvent couvert des cas d'utilisation allant de la construction de ponts à la pose de prothèses, cette technologie était encore considérée comme marginale.

La pandémie de COVID-19 a changé cette perception. À cause des chaînes d'approvisionnement testées dans le monde entier et de la demande urgente d'équipements médicaux, l'impression 3D a soudainement eu l'occasion de se mettre en valeur. Ce faisant, cette technologie a démontré qu'elle n'était pas qu'un simple outil de fabrication d'objets géométriques amusants, mais aussi quelque chose doté de puissantes applications concrètes.

La 3D à la rescousse

Le début de la pandémie de COVID-19 a été marqué par la nécessité impérieuse de mettre les équipements de protection individuelle (EPI) en première ligne des services médicaux. En mars 2020, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a alerté les industries et les gouvernements sur une éventuelle pénurie de fournitures médicales et d'EPI, notamment de gants, de masques, de visières et de blouses médicales. En conséquence, la production de ces articles devrait augmenter de 40 % pour répondre aux besoins des professionnels de la santé du monde entier.

Les imprimantes 3D, fournies par des entreprises ou des particuliers, ont aidé en testant et en téléchargeant des modèles open source et en imprimant des produits.

Le 20 mai, 41 jours seulement après que l'OMS eut qualifié la COVID-19 de pandémie mondiale, Stratasys*, établie dans le Minnesota, avait expédié 100 000 visières de protection imprimées en 3D. Le même mois, Prusa Printers*, basée à Prague, disposait de visières de protection RC3 conformes aux normes européennes et prêtes à être expédiées. Formlabs*, située dans le Massachusetts, produisait plus de 30 000 écouvillons par jour à Singapour, en partenariat avec le distributeur local Eye-to-Eye*. Ces exemples ne sont que quelques-unes des applications de cette technologie pour répondre aux nouvelles demandes.

Au-delà des EPI

Les capacités de l'impression 3D ne se limitent pas aux EPI. Au tout début de la pandémie, l'entreprise chinoise Yingchuang Construction Technology* imprimait des salles d'isolement préfabriquées pour les patients atteints de COVID-19 du People's Hospital of Xianning City Center, dans la province du Hubei.

Outre la simple production de produits, la flexibilité de l'impression 3D a été l'un des atouts majeurs pendant la pandémie de COVID-19. Alors que les chaînes d'approvisionnement mondiales subissaient des perturbations sans précédent, l'approche locale, distribuée et ouverte de l'impression 3D en matière de fabrication a littéralement sauvé des vies.

C'est ce qu'a déclaré John Gershenson, fondateur de Kijenzi*, société d'impression 3D basée au Kenya, dans une interview accordée au magazine Wired : « Nous avions facilement accès à des modèles de pointe (nous avions accès à tous les produits en passe d'être approuvés par l'OMS), si bien que lorsque la pandémie a frappé, en moins de deux semaines, nous avions complètement modifié notre catalogue et étions tout à fait au point. »

Au-delà de la pandémie

L'impression 3D n'est pas une technologie parfaite. Sa vitesse et sa flexibilité, la nature distribuée de ses centres de production et la grande disponibilité des plans de produits ont certainement fait de l'impression 3D une technologie puissante dans les premières ripostes à la pandémie. Malgré cela, la fabrication en série a pu la surpasser en matière d'échelle et de qualité des matériaux.

Les entreprises non médicales, qui ont bien sûr été confrontées à leurs propres perturbations suite à la pandémie de COVID-19, se sont de plus en plus tournées vers cette technologie pour combler les lacunes de leurs opérations. En effet, selon le rapport sur les tendances de l'impression 3D 2021 de 3Dhubs, 65 % des entreprises d'ingénierie ont augmenté leur utilisation de l'impression 3D, par rapport à 2019.

Si de graves problèmes subsistent, pour de nombreux pays à travers le globe, le second semestre de 2021 a vu une réouverture progressive du monde après des périodes de confinement difficiles. C'est un monde dans lequel l'impression 3D se sent désormais chez elle. Et grâce au déploiement massif de la 5G et des technologies Cloud, l'aventure de l'impression 3D ne fait peut-être que commencer.

*Les autres noms et marques peuvent être revendiqués comme la propriété de tiers.

Restez connecté

Restez au courant des technologies, tendances et idées qui transforment les entreprises et le monde d'aujourd'hui. Inscrivez-vous à la lettre d'information d'Intel Ignition.

En envoyant ce formulaire, vous confirmez que vous avez plus de 18 ans et que vous acceptez de partager vos renseignements personnels avec Intel aux fins de traiter cette demande commerciale. Vous acceptez aussi de vous abonner pour être tenu au courant des dernières technologies Intel et des tendances de l'industrie par e-mail et par téléphone. Vous pouvez résilier votre abonnement à tout moment. Les sites Web et les communications d'Intel sont soumis à notre Charte de confidentialité et nos Conditions d'utilisation.

En envoyant ce formulaire, vous confirmez que vous avez plus de 18 ans et que vous acceptez de partager vos renseignements personnels avec Intel aux fins de traiter cette demande commerciale. Vous acceptez aussi de vous abonner pour être tenu au courant des dernières technologies Intel et des tendances de l'industrie par e-mail et par téléphone. Vous pouvez résilier votre abonnement à tout moment. Les sites Web et les communications d'Intel sont soumis à notre Charte de confidentialité et nos Conditions d'utilisation.