• <Plus d'infos sur intel.fr

Témoignages sur le cloud : Environnements de développement et de test

EMC transfère ses environnements de développement et de labo dans le cloud

Mike Liberty, directeur des Lab Services, Unified Storage Division, EMC

 

En tant que leader mondial des solutions de stockage haut de gamme, EMC prend en charge les technologies et solutions d'infrastructure informatique et de virtualisation. L'arrivée du système EMC* VNXe*, nouvelle gamme de produits de stockage destinée aux environnements virtualisés, fut l'occasion parfaite pour transférer nos environnements de développement et de test dans le cloud. L'industrie du stockage étant très concurrentielle, nous nous sommes fixés comme objectif de réduire les délais de commercialisation en accélérant le processus de test tout en réduisant les coûts.

Avec notre Cloud USD, cloud automatisé et virtualisé en libre service, des milliers de développeurs, d'ingénieurs qualité et de programmeurs peuvent approvisionner leur propre environnement de travail via un portail. Avant ce cloud, les ingénieurs devaient produire, installer, gérer et mettre à jour leurs environnements informatiques et serveurs. Comme ils passent très peu de temps à configurer l'environnement de travail, ils peuvent désormais se consacrer au développement et au test des produits.

Nous avons commencé par faire migrer le système de développement dans le cloud, en remplaçant les PC de bureau très consommateurs par des machines virtuelles sous Linux. Nous avons prévu de nombreux serveurs pour répartir l'activité des processeurs dans l'ensemble du système, même si plusieurs développeurs lancent une mise à jour simultanément.

Une fois la transition terminée, nous avons fait migrer l'environnement de test physique dans le cloud, à l'aide de simulateurs. Les développeurs peuvent désormais charger leur code sur un produit simulé et le tester dans le cloud, au lieu de se rendre dans un labo et de charger le code sur une machine physique. Cette solution permet également aux ingénieurs de suivre toutes les métriques en temps réel, de générer des milliers d'environnements individuels de développement et de test, ainsi que d'utiliser une installation complexe de simulation. Nous sommes persuadés qu'aucune autre architecture de l'industrie ne permet de simuler des baies de stockage dans le cloud, ce qui a amélioré l'ensemble du cycle de développement de produits d'USD.

La mise en place de l'infrastructure initiale pour gérer les besoins des machines virtuelles et du simulateur a représenté un gros défi. Nous utilisons le modèle VCE pour les clouds d'entreprise, basé sur des technologies et solutions Cisco*, EMC et VMware* : Cisco fournit les serveurs, VMware la couche de virtualisation et EMC la solution de stockage. Nous avons conçu un système géographiquement dispersé capable de traiter la charge de 500 systèmes de développement et des simulateurs associés avec une grosse infrastructure située dans notre siège social de Hopkinton (Massachusetts), tandis que les parties plus petites de notre cloud sont gérées dans nos sites distants du monde entier.

Notre déploiement final associe VMware vSphere* 5.0 Enterprise Plus et vCenter* 5.0 à des baies de stockage EMC VNX* 5500, à la technologie réseau Cisco 10 gigabit Fibre Channel over Ethernet (FCoE) et aux serveurs lames Cisco UCS* avec processeurs Intel® Xeon®. Nous avons ainsi créé un cloud hautement disponible capable de prendre en charge jusqu'à 1 500 machines virtuelles.

Le choix des serveurs lames Cisco UCS représente l'une de nos meilleures décisions pour la transition vers le cloud. Nous avons dans un premier temps essayé d'utiliser des serveurs en rack, mais nous nous sommes rapidement rendu compte que les serveurs lames sont plus facile à entretenir et prennent beaucoup moins de place. Nous avons également commencé par charger des serveurs individuels avec des machines virtuelles, mais avons rapidement ajouté la solution Distributed Resource Scheduler (DRS) de VMware pour équilibrer la charge sur différents serveurs, ce qui nous confère une capacité nettement supérieure.

Les avantages financiers ont été immédiats, puisque nous avons fait migrer 20 PC de bureau haut de gamme (d'une valeur de 2 000 $ chacun) vers un seul serveur à 5 000 $. Si vous appliquez ces chiffres aux 500 utilisateurs actuels, vous obtenez des économies substantielles. Nous avons également réduit les coûts d'exploitation en remplaçant l'environnement de test (qui nécessite beaucoup d'équipement, d'électricité et de ressources de refroidissement) par des simulateurs. En résumé, nous avons réduit de 30 % le coût du matériel informatique, de 20 % le temps nécessaire aux tests, avons nettement diminué les frais d'expédition et accéléré les délais de commercialisation des nouveaux produits. Nous disposerons ainsi de plus de capital pour investir dans la recherche et proposer des produits de qualité.

Mike Liberty

 

« Nous sommes persuadés qu'aucune autre architecture de l'industrie ne permet de simuler des baies de stockage dans le cloud, ce qui a amélioré l'ensemble du cycle de développement de produits d'USD. »